Accueil > Larzac 2003 > Bilans > Bilan du Tri Marrant

Bilan du Tri Marrant

sommaireArticle=oui

lundi 15 décembre 2003

Compte rendu de mission LARZAC 2003
Ce compte rendu est fait dans un esprit de transparence et a pour objectif de rendre cette expérience utile dans l’avenir.
Sur 165 tonnes de déchets produits par le rassemblement, 50% ont été recyclés malgré une organisation de dernière minute.

TRI-MARRANT
ou tri sélectif, et gestion des déchets 1000 m3 générés par le rassemblement du 8-9-10 août
soit environ 165 tonnes

Introduction

D’abord, j’ai découvert que le tri sélectif était organisé : verre, plastique, compost, et autres déchets. Ça m’a fait chaud au cœur, j’ai trouvé que c’était bien dans " l’esprit du rassemblement ".

Puis, j’ai découvert que le tri sélectif a été entièrement initié, organisé et mis en place par un jeune couple d’étudiants de La Rochelle (PJ et Mim), militants écologistes, arrivés en tant que simples bénévoles 10 jours avant le début du rassemblement. Chapeau très bas pour eux et pour leur efficacité.
Je me suis renseigné sur ce qui était prévu par " construire un monde solidaire " au sujet de la gestion des déchets du rassemblement.

Ce qui était prévu au niveau du tri :
FAIRE PARTIR TOUS LES DECHETS EN ORDURES MENAGERES,
C’ EST- A- DIRE AUCUN TRI

Avec, comme moyens matériels prévus (prestataire n°1) :
- 90 conteneurs de 660 litres loués,
- 2 passages de camion poubelle par jour samedi et dimanche
- 3 bennes de 30 m3 à disposition pour les déchets de l’avant, et de l’après.

Un grand merci à chacun et à chacune de celles et ceux qui ont participé à cette commission

Un grand merci à tous les autres bénévoles

Bravo à chacun et à chacune de celles et ceux qui ont participé au bon déroulement de ce rassemblement

La " magie des choses " + la volonté farouche de quelques-un(e)s ont fait que le tri s’est organisé malgré tout.

Période "avant"

(voir aussi les articles de Caty, Claude, Florence…)

En tant que citoyen cohérent avec " Construire un Monde Solidaire ", on trie ses déchets, et si ce n’est pas organisé, eh bien, on l’organise, surtout à l’occasion de ce rassemblement, ce qu’ont fait PJ et Mim ; encore un grand MERCI et un grand BRAVO à eux.

Le tri s’est donc organisé et mis en place " à l’arrache ", comme bon nombre d’autres choses pendant les 10 jours de préparation. Dans le feu de l’action, les décisions sont prises en dernière minute, entre deux portes d’algécos ou sur le terrain, sur la base d’infos pas toujours complètes…, comme d’habitude dans ces cas là.

4 bennes ont donc été commandées quelques jours avant le rassemblement pour le verre et le plastique à recycler (prestataire n°2) :
-  2 bennes de 10 m3
-  2 bennes de 20 m3

Conception, mise en place, organisation ;

Le tri sélectif s’est organisé essentiellement sur le site " actif " du rassemblement avec :

Type de déchet Contenant Nbre Origine
Bouteilles plastique Conteneurs 660 litres 45 Prestataire Ordures Ménagères
Verre Bidons bleus (50 / 80l) ˜ 20 Prêtés par les électriciens
Gobelets buvettes Installés " à bouchon " sur tasseaux verticaux 500 Tasseaux installés sur place
Compost Bassines vertes ˜ 50 Achetées pour l’occasion
Mégots Cendriers de tables 1 000 fonds de bouteilles plastique + sable (récup)
Mégots Gros cendriers ˜ 100 boîtes de conserves de 5kg fixées sur des poteaux électriques (récup)
Autres déchets Conteneurs 660 litres 45 Prestataire Ordures Ménagères
Autres déchets Sacs poubelle noirs Installés sur des T en bois fabriqués sur place + poteaux

+ fabrication de nombreuses pancartes

Il s’est organisé un peu dans les campings les plus proches avec :

Type de déchet Contenant Quantité
Bouteilles plastique Remorque de tracteurs 4
Verre Bidons bleus 10
Compost Bassines vertes 8
Autres déchets Remorque de tracteurs 4

Dans quelques-uns des nombreux parkings-campings, le rassemblement des déchets ne s’est organisé que très tardivement (le samedi après midi). Nous avons créé environ 50 pancartes " ? déchets ici ?" pour centraliser les déchets dans certains endroits stratégiques. Nous n’avons pu en mettre partout, et là, il n’était pas/plus question d’organiser le tri, c’était trop " le feu ".

Dans les autres parkings-campings : nous n’avons rien pu organiser (j’ai entendu parler de 30 campings ouverts !!!)

Une autre idée géniale de PJ : créer une déchèterie destinée à recevoir les bennes de 30 m3, un peu excentrée des foules, avec, de plus, une proposition de lieu très bien adapté.

Période "pendant"

(ou absence de visibilité)

collecte et enlèvement des déchets triés :

Le verre, le compost, le recyclable, et " autres déchets "

- Pour le site " actif " (celui qui était sur le plan)
Ce qui était entendu avec le prestataire des camions bennes OM, deux jours avant le début du travail, c’était qu’il ramasse les 90 conteneurs (660 l) en deux tournées différenciées :
- une tournée de " bouteilles plastique " destinées au recyclage,
- une tournée " autres déchets " destinés aux Ordures Ménagères.

Dans le réel, il en a été autrement à cause des difficultés de circulation (au milieu de la foule et sur la route), et peut être aussi d’autres raisons que nous ne connaissons pas. Donc, certains conteneurs " bouteilles plastique " sont allés dans le camion affecté à " autres déchets "… bien malheureusement.

- Pour les premiers campings et les parkings
- " autres déchets " et " bouteilles plastique " ont été acheminés par tracteur-remorque à la déchèterie,

- Partout où le tri était organisé, nous avons ramassé :
- le verre collecté dans les bidons bleus
- le compost des bassines vertes

- A la déchèterie
- 1 benne de 20 m3 était affectée au verre
- 3 bennes de 30 m3 étaient affectées à " autres déchets "
2 de ces 3 bennes se sont remplies très rapidement, puis, dans le samedi, par manque d’engin adapté au chargement de ces très grosses bennes, un gros tas de sacs plastique noirs s’est accumulé à terre.

On était dimanche matin, et bon nombre de bénévoles se présentaient pour participer à la commission " Tri Marrant ". Jérôme a eu l’idée d’accompagner une équipe à la déchèterie pour lui suggérer de voir ce qu’elle pouvait faire avec ce tas existant. Il devait faire un volume de 60 m3 environ.
Cette équipe s’est mise spontanément à ouvrir tous les sacs destinés à partir en OM (Ordures Ménagères), et tout trier selon les 4 catégories citées précédemment. Dans la journée, en 6 heures environ, 15 personnes ont trié ces 60 m3 destinés aux OM.

Le nombre de m3 résultant de ce tri est assez étonnant :

Avant
le tri

Après
le tri

Type
de déchets

OM non
triées

OM non
valorisables

sélective

Verre

compost

Total

Volume

60 m3

10 /
12 m3

5 / 6
m3

6 m3

1 m3

24
m3*

Tonnage


10 t


3,5 t


0,5 t


5 t


0,5 t


10 t

* La différence de volume (60 m3 et 25 m3) correspond au coefficient de foisonnement.

Ce travail de tri acharné par des bénévoles motivés s’est poursuivi à la déchèterie pendant deux jours et demis, soit environ 150 m3 ont été triés pour donner :
- 9 tonnes d’OM non recyclables
- 1.5 tonnes d’OM recyclées
- 12 tonnes de verre
- 1,5 tonnes de compost

soit ˜ 15 tonnes sur ˜ 25 ont été recyclées, et donc épargnées des OM

Au total, ce rassemblement a produit un volume de 1 000 m3 environ de déchets de natures diverses :

Type de déchets Volume Tonnage
Plastique recyclable, papier, carton, boîtes de conserve 200 m3 8 t
Verre 90 m3 65 t
Compost 12 m3 10 t
Palettes et bois divers 250 m3  
Autres déchets 400 m3 75 t
Encombrants et divers (suite au démontage et nettoyage du site) 50 m3 5 t
Total ˜ 1 000 m3 163 t

De plus, 200 litres d’huile de friture laissés sur place par les restaurateurs ont été récupérés par l’association " Roule ma fleur " pour faire des essais en tant que carburant. C’est une association de promotion des énergies renouvelables qui propose à chacun d’entre nous qui le désire des solutions pour produire soi-même son propre carburant végétal (huile de tournesol en remplacement du Gasoil).

Une vingtaine de bidons de 200 litres (pas propres), un moteur de voiture et 6 batteries de toutes tailles…. ont également été récupérés et déposés à la déchèterie de Millau.

Les chiffres, les comptes :
Logiquement, aujourd’hui, toutes les factures sont arrivées, et se décomposent comme suit :

3 factures différentes nous ont été délivrées .

- Facturation des bennes de verre (4 dépôts - enlèvements + 2 échanges) (prestataire n°2) :

Quantité Désignation Prix unitaire H.T Total H.T.
6 Dépôts / enlèvement de bennes 82,04 € 492,24 €
    Total TTC 588,72 €

- Facturation des bennes de 30 m3 " autres déchets " (prestataire n°1) :

Quantité Désignation Prix unitaire H.T Total H.T.
5 Dépôts de bennes 69,58 € 347,90 €
4 Echanges de bennes 117,58 € 470,32 €
5 Enlèvement de bennes 117,58 € 587,90 €
30,46 tonnes Frais de traitement de la tonne de déchets non recyclés 107,59 € 3 277,19 €
2 Mois de location de benne 85,82 € 171,64 €
Total HT 4 854,95 €
Total TTC 5 806,52 €

Détail des bennes de 30 m3 facturées :

Nbre de benne Date Poids
1 Vendredi 8 Août 960 kg
3 Lundi 11 Août 4 420 kg + 4 760 kg + 3 920 kg
1 Mercredi 13 Août 5 880 kg
2 Jeudi 14 Août 2 080 + 6 840 kg
2 Mercredi20 Août 1 600 kg + 1 benne de palettes pour un particulier
Total 30,46 tonnes

- Facturation des camions poubelles " enlèvement et traitement des déchets " (également prestataire n°1)

Qté Désignation Px unit H.T Total H.T.
1 - Mise en place / location / enlèvement de 90 containers 660 l
- Mise à dispo 1 camion benne + 2 chauffeurs + 2 rippeurs
7 160,37 € 7 160,37 €
1 - Assurances et taxes 1 146,65 € 1 146,65 €
62,84 t - Frais de traitement de la tonne d’OM 107,59 € 6 760,96 €
2 - Mardi : benne OM et chauffeur en supplément 600,00 € 5 200,00 €
2 - Mercredi : benne OM et chauffeur en supplément 2 600,00 € 5 200,00 €
8,14 t - Frais de traitement pour recyclable (107,59 + 119,41) 227,00 € 1 847,78 €
Total HT 27 315,76 €
Total TTC 32 669,65 €

Le coût global du ramassage des déchets est égal à : 39 064,89 € (256 249 F)

L’analyse des chiffres

Quelques coûts de revient à la tonne :

Type déchet Contenant Calcul Coût /tonne TTC Ratio Analyse / camion benne OM non valorisables
Verre Bennes 10 et 20 m3 588,72 / 65 = 9,06 €/ t 0,02 50 fois moins cher
non valo. Bennes de 30 m3 5 806,52 / 30, 46 = 190,63 € / t 0,43 2,3 fois moins cher (1)
non valo. Camion benne 31 505,94 / 70,98 = 443,87 € / t 1,00
sélective Camion benne 443,87 + 128,68 = 572,55 € / t 1,29 1,3 fois plus cher (2)

(1) Encore faut-il avoir le matériel pour charger les bennes, et les bénévoles pour assurer le travail.
(2) Il faut tenir compte des points suivants :
- Le traitement d’une tonne de collecte sélective coûte 2,1 fois plus cher que le traitement d’une tonne non valorisable (271,49 € et 128,68 €/tonne TTC).
-  Dans une manifestation de ce type, l’incidence du surcoût de la tonne de " collecte sélective " est très faible par rapport au coût total car elle porte essentiellement sur les bouteilles plastique, cartons et boîtes de conserves qui n’ont pas un poids important.
-  Il y a eu un surcoût lié à environ 5 tonnes de prospectus jetés par l’association.

Sur 165 tonnes de déchets sortis du site, 83 tonnes ont pu être triées soit 50 % :
-  65 tonnes de verre,
-  10 tonnes de compost,
-  8 tonnes de sélective.
Si le ramassage des ordures s’était passé comme prévu au départ par l’association " Construire un monde solidaire ", ( c’est-à-dire tout part en OM par camion poubelles), voici le surcoût qui aurait du être pris en charge :

65 tonnes de verre (443,87 - 9,06) x 65 = 28 262,65 €
10 tonnes de compost 443,87 x 10 = 4 438,70 €
Total économisé TTC 32 701,35 € 215 507 F

Si le tri sélectif avait été prévu et organisé sur l’ensemble du site (campings-parkings compris), nous aurions pu récupérer probablement 50 tonnes supplémentaires de verre sur les 75 tonnes d’OM qui sont parties (c’est le verre qui fait du poids dans les sacs poubelle).

Remarques et observations au sujet du coût des déchets :

Réserves : Pour avoir une analyse juste et complète du réel, il faudrait tenir compte du coût des 30 000 sacs plastique noirs utilisés, des tasseaux, panneaux, peinture, étiquettes, feutres, bassines vertes, et du gasoil que nous avons mis dans les tracteurs, etc.
Tenons compte également du fait que tout le matériel de transport que nous avons utilisé pour la commission " Tri-marrant " nous a été prêté par les paysans, et n’a donc pas été loué : 4 tracteurs dont un avec fourche avant et arrière (utilisé pour le verre), les remorques bennes, l’élévateur télescopique crocodile, et un tractopelle.

Un grand merci aux paysans qui ont prêté leurs outils de travail :
tracteurs, remorques…,et/ou qui sont venus eux-mêmes manœuvrer leur matériel beaucoup plus spécifique, ce qui nous a permis de remplir les bennes de verre, de transporter les déchets de tous les coins du site jusqu’à la déchèterie, de remplir les grosses bennes de 30 m3, etc…

Conclusions

Le tri sélectif est en général très bien respecté quand il est organisé et signalé clairement

Le tri sélectif permet de faire des économies, surtout avec le verre.

Sur Larzac 2003, le tri sélectif a généré une économie de
200 000 F environ (sur 256 000 F payés)

Voilà un argument chiffré destiné aux personnes de l’organisation qui croient encore que le tri sélectif a coûté plus cher que s’il n’avait pas été fait !!!.

En récupérant à peu près tout le verre, nous aurions pu faire une économie d’environ 150 000 francs supplémentaires.

Donnons-nous les moyens de trier nos déchets :
c’est l’occasion, pour chacun d’entre nous
- de dégrader notre planète juste un peu moins vite,
- d’avoir un comportement citoyen qui a valeur d’exemple,
- d’impliquer chaque manifestant dans la démarche du tri,
- d’être en cohérence avec nous-mêmes et avec les thèmes abordés,
- de faire des économies substantielles.

Bémol : Il faut être très vigilant afin d’ exiger de signer des bons.
Entre nous et les prestataires de service, il n’y a eu ni bons, ni récapitulatif signés sur place.
Cet état de fait nous a mis dans des situations désagréables au moment de la réception des factures du deuxième prestataire et de leur paiement : en effet, les personnes qui étaient sur le terrain ont le souvenir d’un réel inférieur à ce qui a été facturé…et payé :

Souvenir du réel facturé par prestataire différence HT
Bennes 30 m3 4 poses et 4 retraits 5 poses et 5 retraits 69.58 € + 117.58 €
2 échanges 4 échanges 117.58 € x 2
6 vidées et 5 pesées, total 17,74 t 9 vidées et 8 pesées, total 30,46 t 12.72 t x 107.59 €/t
43 jours de location 2 mois de location 85,82 €/mois x 17/30 jours
camion benne OM 2.5 jours supplémentaires à 2600 €/j H.T. 4 jours supplémentaires 2600 € x 1.5 jour
de 5 à 10 tonnes de traitement d’OM ont été probablement surfacturées par rapport au réel (sur 70,98 t) 6 tonnes x 107.59 €
Total HT 6 385,04 €
Soit en francs environ 50 000 F Total TTC 7 636,51 €

Cette différence représente environ 20 % du total de la facture

Et si c’était à refaire...

Elargissons la réflexion : quelles peuvent être les leçons à tirer d’un tel vécu ?

- Critiques :
- L’équipe des régisseurs a choisi les prestataires de service et négocié les contrats avec eux mais elle n’était pas sur le terrain. Elle n’a donc permis aucun contrôle.
- Il y a eu des pressions pour payer les factures sans discuter. Une mise à n’aurait-elle pas permis d’autres économies ?

- prévoir en amont du rassemblement :
- de générer le moins possible de déchets(vaisselle réutilisable consignée..)
- une commission qui s’occupe des déchets (créative de préférence)
- une bonne signalétique + le matériel de collecte adéquat au sein du actif, comme au sein de tous les parkings et campings.
- Que la personne qui négocie les contrats soit en relation directe avec le terrain, et assure la cohérence et la transparence de l’ensemble : commandes, bons de livraison, facturation, paiement.

- Remarques :
La création sur place de la commission Tri-marrant à généré une économie proche de 200 000 francs. L’organisation préalable d’une commission déchets aurait pu entraîner une économie proche de 400 000 francs. Donc :

Ne serait-ce pas utile de s’organiser à l’avance ?

-  " En amont de l’événement, quand les organisateurs et leurs conseils pratiqueront en interne l’écoute et la démocratie participative, ils seront sûrement en mesure de favoriser le respect de notre environnement… et des bénévoles ". *
D’autant plus que des économies substantielles sont à la clef.

*(Celui qui a dit ça, c’est celui qui était responsable de la commission " bénévoles " jusqu’au moment où les organisateurs " en chef " lui ont intimé qu’il était bien venu de s’occuper du recrutement des bénévoles, mais qu’il ne fallait surtout pas s’occuper de leur bon accueil deux mois à l’avance !!!).
Il a également relevé en réunion de bilan, une demande collective de plus de transversalité pendant la préparation du rassemblement, plus d’organisation préalable, et plus de transparence.

Des personnes impliquées dans les déchets de la fête de l’Humanité et du FSE, m’ont exprimé le désir de connaître le compte rendu de notre commission.
Le tri sélectif n’est pas une évidence pour les organisateurs de rassemblements, alors qu’il est envisageable, et respecté quand il est correctement signalé.

Je souhaite que ce travail de transparence soit utile pour la conception de prochaines manifestations, quelle que soit leur taille. A bon entendeur, salut, Solidairement votre. (fichier original.doc disponible par mail)

Un actif de la commission : Michel JACQUEMIN
Vos réactions : accueil@monde-solidaire.org et/ou micheljacquemin@libertysurf.fr

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?