Accueil > Larzac 2003 > Témoignages, réflexions > Critiques générales à propos du festival

Critiques générales à propos du festival

mercredi 10 septembre 2003

Je voudrais émettre quelques réticences à propos de certains profiteurs :

Les casses-croûtes et autres étaient bien chers pour un festival de ce genre ! Je me demande si les vendeurs partageaient les mêmes idéologies que la plupart des participants ?
En effet, certains vendaient sans scrupules des sandwichs pas mauvais mais pas exceptionnels non + à 6 euros !
Ou alors se permettaient de vendre des boissons à un prix tout à fait correct (chouette !) mais périmées (la date, mais aussi le goût le confirmant).Et lorsqu’on prenaient le droit de leur faire la remarque, ils nous refilaient avec un air effronté une autre boisson (merci) où la date cette fois-ci était illisible...

Sachant que la majeure partie des personnes présents ne sont certainement pas des gens aisés "d’en haut" j’ai trouvé cela déplacé.

Pour ce qui est de l’organisation, il y eut quelques failles compréhensibles vu le nombre de personnes.

Mais après avoir marché une bonne demi-heure sous un soleil de plomb pour enfin atteindre la scène où devait se tenir le discours de clotûre, apprendre que finalement il avait lieu à l’autre bout sur la scène Larzac fut physiquement rude !Mettre des panneaux à l’entréé pour prévenir la modification aurait arrangé tout le monde !

Je tiens bien sûr à être positive :
Merci aux pompiers pour les litres d’eau apportés et aspergés le dimanche !
Merci également aux policiers (qui l’ont été trop peu) car ils ont permis de réguler les mouvements éventuels de foule et de rassurer la population par leur présence non trop répressive.
Merci aussi aux personnes qui étaient là pour nous informer, nous mettre en garde, nous motiver ou encore nous émouvoir.

A quand un rassemblement de ce type avec plus d’informations et moins de divertissements(nécessaires bien sûr, mais combien de personnes étaient présentes uniquement pout les concerts ?Franchement ?Constater le phénomène de désertification le dimanche, dernière journée vide de tout Manu Ciao ou autre !) (oh la râleuse)

audrey-marie.schneider@laposte.net

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?