Accueil > Comprendre, Agir > Agriculture, OGM > des résidus de roundup plus important dans le soja transgénique

des résidus de roundup plus important dans le soja transgénique

vendredi 25 avril 2014

Etude scientifique : des résidus de roundup plus important dans le soja transgénique

24 avril 2014 | Par Benjamin Sourice

Une nouvelle étude scientifique tend à démontrer que le soja OGM, modifié pour tolérer un ou des herbicides, contient des doses importantes de résidus d’herbicide à base de glyphosate (Roundup), dont l’impact sur la santé reste mal évalué.

Le soja aux États-Unis représente la deuxième plus grande récolte américaine après le maïs et couvre environ un quart des terres agricoles. Le pays est en passe de se faire ravir la place de premier producteur et exportateur mondial par le Brésil, qui a dopé sa production à coup de déforestation massive. Selon le Département américain de l’Agriculture (USDA), plus de 90% du soja cultivé a été génétiquement modifié pour tolérer un ou plusieurs herbicides, dont la quasi-totalité résiste au Roundup, à base de glyphosate, de Monsanto. En revanche, la production biologique de soja reste marginale, représentant moins de 1% de la superficie totale consacrée au soja, les 9% restant étant consacrés aux cultures conventionnelles.

Si les Américains, comme les Européens, ne mangent pas directement ces légumineuses, cela ne signifie pas pour autant qu’ils n’y sont pas exposés. Après la récolte, le soja est broyé et divisé en deux parties : principalement l’alimentation pour animaux afin de produire hors-sol la viande qui finira dans nos assiettes ; et de la production de graisse végétale, utilisée comme huile de cuisson ou dans les produits alimentaires (lécithine de soja). Selon l’US Soy Board, le soja représente 61% de la consommation d’huile végétale américaine, suivi du colza, lui aussi OGM, pour 11% et l’huile de palme pour 8%.

Des résidu de roundup dans le soja GM

Compte tenu de la centralité du soja dans nos systèmes alimentaires et agricoles, les conclusions d’une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Food Chemistry laissent songeurs. Des chercheurs du Centre de Biosécurité de l’université de Tromsø (GenØk) en Norvège ont constaté que les graines de soja GM Roundup Ready (RR) de Monsanto contiennent plus de résidus d’herbicides que leurs homologues non-OGM. L’équipe a également constaté que les grains génétiquement modifiés sont d’une qualité nutritive inférieure.

Dans l’étude , les chercheurs ont examiné des échantillons de trois types de soja cultivé dans l’Iowa : 1 ) ceux qui sont cultivés à partir de semences génétiquement modifiées tolérantes aux herbicides (RR) ; 2 ) ceux qui sont cultivés à partir de semences non génétiquement modifiées, mais dans un régime conventionnel de production à base de produits agrochimiques ; et 3 ) le soja biologique, c’est à dire, non-GM et cultivés sans pesticides.

Ils ont trouvé des résidus de glyphosate (l’ingrédient dit « actif » dans le Roundup) et de l’acide aminométhylphosphonique , ou AMPA , un résidu de décomposition chimique du glyphosate, sur les dix échantillons OGM analysés, mais dans aucun des non-GM ou bio.

Le soja OGM avait un total de résidus en moyenne de 11,9 parties par million (ppm), avec une valeur maximale de 20,1 ppm- c’est à dire dans la limite des taux fixés par l’Agence de protection de l’environnement (EPA) à 20 ppm pour la Limite Maximale de Résidus, un seuil partagé par l’Union européenne et l’OMS (Codex alimentarius). Pourtant, comme le notent les auteurs, en 1999, Monsanto signalait que l’analyse maximale enregistrée de résidus de glyphosate trouvé sur le soja Roundup Ready était de 5,6 ppm - un niveau que la compagnie jugeait alors « extrême » et « beaucoup plus élevé que celles qu’on trouve habituellement ». Depuis les normes ont été arbitrairement revues à la hausse pour atteindre 20 ppm.
Controverse sur les doses admissibles

Lire la suite : http://blogs.mediapart.fr/blog/benjamin-sourice/240414/etude-scientifique-des-residus-de-roundup-plus-important-dans-le-soja-transgenique

— 
Benjamin Sourice

Auteur de "Plaidoyer pour un contre-lobbying citoyen"
Editions Charles Léopold Mayer, février 2014
Cel : +33 (0)6 02051169
Skype benjaminsourice2
Paris

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?